Caroline Delerue – Les arts buissonniers

Au musée d’Art et d’Histoire de Meudon, Caroline Delerue propose au jeune public, des ateliers d’Histoire de l’art. Chaque rencontre s’organise autour d’une thématique et est rythmée par l’observation d’œuvres, des échanges spontanés et un temps de pratique artistique. Le tout, le plus souvent en musique!

Du nord au sud

Caroline est originaire de Lille. Passionnée par la couleur, les avant-gardes, la peinture du paysage, mais aussi l’art des jardins, elle s’engage dans des études d’histoire de l’art. Elle s’établit deux années en Midi-Pyrénées pour débuter l’écriture d’un livre commandé par les archives départementales de l’Aude intitulé « Carcassonne et les métamorphoses ». Elle collecte cartes postales, photos, témoignages et expérimente une relative distance culturelle entre ses origines et les usages en cours dans le sud-ouest. Le défi relevé, elle le transforme en une expérience riche de sens suscitant chez elle intérêt et amusement. Cet ouvrage, portant sur l’évolution de la ville au XXe siècle entre la Cité et la Ville Basse, est publié aux Editions de l’Équinoxe. Son double cursus de bibliothécaire approfondit son goût de la recherche.


CARCASSONNE Ville Basse Métamorphoses Robion & Delerue inédits Ed Equinoxe 1990

Sciences de l’Information

Dans les années 1990, elle rejoint la chaîne de télévision TF1 et le service d’information de la chaîne. Caroline déniche, retrouve, classe les images, elle les décrit et prépare les sujets d’actualité en étroite collaboration avec les journalistes. Cette période intense de sa vie professionnelle s’achève un jour d’actualité brûlante le 31 août 1997…

Son désir est alors de travailler tout en consacrant du temps à ses trois enfants. Elle devient professeure documentaliste dans l’enseignement privé. L’expérience durera dix-sept ans. Au-delà de l’éducation aux médias, elle a souhaité transmettre aux élèves sa passion pour l’art. A l’Institut de l’Assomption à Paris, elle développe de nombreux projets artistiques et culturels pour les élèves: parcours artistiques au collège, projets culturels, concours, sorties, visites et voyages sur les traces du « Grand Atelier du Midi » ou encore en Italie avec le « Grand Voyage » à Rome.

La vraie nature

Les enfants de Caroline grandissent et son tempérament libre souffle le vent du changement. Elle décide de prendre de nouvelles orientations et faire le point sur sa carrière. Le bilan conclue à la nécessité de plus d’indépendance sans toutefois tout bouleverser dans sa vie professionnelle. Elle imagine un concept d’ateliers fondés sur l’éveil des sens et porteur de savoirs en Histoire de l’art. Elle crée les arts buissonniers. Il lui faut alors apprendre une nouvelle posture. De ses débuts à Meudon, elle retient de jolies rencontres comme Beja Tjeerdsma en résidence d’artiste à la maison de Théo Van Doesburg ou l’architecte designer Dirck Jan Rol.

Inspirée par ses lectures autour de la pédagogie de Maria Montessori et de son expérience d’enseignante et de maman, Caroline souhaite créer un espace d’épanouissement pour les enfants. Le musée ce n’est pas que les jours de pluie: son objectif est de rendre l’art moins sérieux et accessible à tous. Les parents sont parfois un peu démunis pour aller dans les musées. Certains enfants manquent de confiance en eux et sont intimidés par la pratique artistique. Varier les techniques, choisir des thématiques peu académiques, laisser les enfants créer librement sans modèle, apprendre à son rythme, pratiquer en musique en se laissant surprendre par des morceaux de jazz, de musique classique et contemporaine ou de chanson française: telles sont les premières clés de sa réflexion sur son projet.

L’art de la synesthésie

En 2016, le musée d’Art et d’Histoire de Meudon accueille une nouvelle conservatrice ayant pour mission le développement de l’accueil des publics. Caroline bénéficie d’une vraie carte blanche pour ses ateliers à partir de janvier 2017. Les arts buissonniers démarrent avec la confiance de l’équipe du musée et une totale indépendance: elle est capitaine de son propre navire.

Son amour des arts l’invite à penser des temps de pratiques combinés à l’écoute d’œuvres en lien avec le thème du jour. Inspirée par la nature, le monde de l’enfance et son imaginaire, elle retrouve avec joie la spontanéité et la sincérité des enfants de 6 à 12 ans. L’atelier immersif permet à l’enfant de découvrir des mouvements artistiques, des artistes, en écoutant ses sensations physiques et en y trouvant des liens avec sa vie quotidienne et son environnement.

De ses longues heures de jardinage à Meudon à ses randonnées dans le Massif des Écrins, Caroline fait corps avec la nature. Source intarissable de création, elle est dans l’ADN des arts buissonniers. Les enfants sont invités à la regarder, percevoir sa beauté et apprendre à déceler ses trésors. Premières sensations synesthésiques des correspondances à la Baudelaire, les ateliers mettent les enfants en condition pour ressentir les évocations de Dame Nature. Structurés par la thématique du jour et s’appuyant sur une technique, ils peuvent ensuite laisser libre-court à leur imagination.

Ecouter Les Correspondances de Charles Baudelaire Les Fleurs du Mal

Ainsi l’atelier comprend plusieurs phases: une visite ludique dans le musée, des échanges naturels, un goûter pour lier connaissance, un temps de pratique très attendu à l’aide de plusieurs techniques. On découvre ainsi les pastels, la sculpture, le découpage, l’impression sur tissus expérimentée par Caroline au Musée de la Toile de Jouy.

Engagements

Au-delà des ateliers au musée d’Art et d’Histoire, Caroline multiplie les collaborations dans les écoles de Meudon, elle intervient depuis septembre dernier à l’école Gerson (Paris). Le Musée de la Toile de Jouy accueille ses ateliers en direction des scolaires.

Avec la volonté de sensibiliser un public éloigné de la culture, elle s’est engagée bénévolement auprès de la Fondation Espérance Banlieue. Caroline se rend tous les mois dans une classe pour animer un atelier d’Histoire de l’art au cours Saint-Exupéry d’Asnières. Avec eux, elle s’est rendue au musée d’Orsay. Les enfants se révèlent petit à petit subjugués par ce qu’ils arrivent à faire. Cette nouvelle aventure lui prodigue beaucoup de joie:. « Dans ces interactions avec les enfants, je sens toute la dimension de la richesse de cette transmission. ». https://www.esperancebanlieues.org/

Vous pouvez d’ores et déjà inscrire vos enfants aux prochains ateliers au Musée d’Art et d’Histoire de Meudon. Retrouvez le programme complet ici:
http://lesartsbuissonniers.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s